Année 2000

Le Consensus

Présenté les 21, 22 et 23 juillet 2000
Salle Jean Desprez de la Maison du Citoyen

Création originale de Théo Martin

Mise en scène : Théo Martin
Distribution : Elise Guilbeault ; Martine Racettel, Mathieu Gagnon

Cette pièce en un acte est essentiellement une parodie de mœurs, qui tient à critiquer l’hypocrisie et la prétention de certaines personnes dans la société. Le ton absurde ne fait qu’amplifier le ridicule des personnages. Le dialogue de sourdes se fait comprendre comme le dialogue du social, jamais clair, jamais ordonné. Le personnage d’Antithèse, est avant tout la personnification de l’hypocrisie des nouveaux riches. Thèse, de son côté, est la jeunesse du monde, qui ne veut pas vivre dans les contraintes prescrites. Le personnage du laquais, sans êtres le symbole des anciens révoltés gauchistes du siècle passé, joue plutôt le rôle d’intermédiaire entre le respect des libertés individuelles et la lourdeur de la bêtise humaine.

**********

En pleine mer

Présenté les 21, 22 et 23 juillet 2000
Salle Jean Desprez de la Maison du Citoyen

De Slawomir Mrozek

Mise en scène : Tanya Levy
Distribution : Camille Lapalme, Marion Lemieux, Mylène Ménard, Mathieu Gagnon.

Pièce en un acte qui ce concentre sur le dialogue de trois femmes perdues sur un radeau à la dérive au beau milieu de l’océan. Ayant faim, elles débutent une longue série de délibérations afin de déterminer qui sera la première à se faire manger. En réalité, l’auteur a voulu critiquer l’absurdité du monde adulte. Mrozek passe un commentaire sur le partage des pouvoirs en société et la manière dont les êtres humains réagissent face à cela. C’est une pièce absurde, comique et tragique à la fois qui risque de surprendre bien des gens.